Troubles des conduites alimentaires

Les troubles de conduites alimentaires (TCA) sont d'origine psychique. Ces troubles ont en commun, sous-jacent aux perturbations alimentaires, des désordres dans la perception de l'image du corps. Si l'anorexie signifie une perte ou diminution de l'appétit, l'anorexie mentale correspond au refus de s'alimenter lié à un état mental particulier. L'adolescent ne peut ignorer les mutations de son corps qui est en perpétuel changement. A cette période, les modifications de poids sont liées aux transformations pubertaires, à l'arrêt de la croissance et parfois à l'existence de troubles du comportement alimentaire. Des désordres qui modifient les sensations corporelles et la relation de l'adolescent à son corps. La sensation de faim, comme la drogue, devient alors un moyen pour l'adolescent de se sentir exister et d'avoir un contact avec lui-même.

L’organisation des soins

Ils peuvent être réalisés en ambulatoire, son intérêt est de fournir une unité de lieu et de coordination, sans couper le jeune de son insertion familiale, sociale et scolaire.

L’hospitalisation peut être indispensable dans certains cas (complications médicales, dénutrition trop sévère...).

Un contrat de soins, négocié avec la personne, engage aussi l’équipe soignante et les parents.