Concours "la Flamme de l'égalité" : mention spéciale pour les élèves "des cadrans solaires"

Les Ministères chargés de l’Education nationale et des Outre-mer, et le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE) lancent pour la 2e année conjointement le concours pédagogique national « La Flamme de l’égalité ».

Jusqu’au 13 février 2017, les enseignants du primaire et du secondaire – collèges et lycées d'enseignement général, technique et professionnel – ont été invités à mener avec leurs élèves une réflexion et à réaliser un projet sur l'histoire des traites et des captures, sur la vie des esclaves et les luttes pour l'abolition, sur leurs survivances, leurs effets et leurs héritages contemporains.

Cette année, 137 établissements répartis dans 28 académies ont participé à la deuxième édition du concours « La Flamme de l’égalité ». Au total, c’est plus de 5.000 élèves qui ont proposé 183 projets créatifs et originaux sur la thématique « Récits de vie ».


kouame l enfant esclave

 

 

 

 

 

 

 

 

La première mention spéciale a été accordée à l’unanimité au travail inter-degré des élèves de l’établissement hospitalier « Les Cadrans solaires » (académie de Nice) pour leur film d’animation « Kouamé, l’enfant esclave », qui suit la trajectoire d’un jeune garçon mis en esclavage et déporté aux Antilles.